Publié par : Lynda Dumais | 20 mai 2012

Évocation du moment qui défile

Publicités

Responses

  1. Pour diverses raisons d’ordre socio-politiques le « boycot » des cours prend plus d’ampleur que son objet officiel. Ebranler en crescendo les bases du pouvoir provincial pour acquérir du pouvoir risque de donner lieux à dess dérapages malheureux. Les étudiants des précaires classes laborieuses sont en train d’y perdre. IIs ont pourtant besoin de continuer à croire que les diplômes peuvent leur servir de viatique vers la classe moyenne. Le corps étudiant est loin d’être un corps monolithique. Les sans voix de cette grande famille pouraient avoir besoin d’être écouté et rassuré.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :