Publié par : Lynda Dumais | 29 septembre 2008

Hutong et nostalgie

Qui connaît un peu Beijing ne peut que penser à ses quartiers de rues étroites (hutong), sur lesquelles donnent de minuscules ruelles encombrées et, parfois, des cours intérieures ayant survécu à la surpopulation et à la division des espaces résidentiels entre plusieurs familles. Au cours des récentes années, on a beaucoup parlé de leur disparition progressive au profit de larges boulevards, commerces et tours d’habitations modernes. Quant le caractère chai est apposé à l’avant de la maison, c’est que le sort en est jeté : délocalisation et démolition arriveront bientôt.

« Chai » - China Daily

« Chai » - China Daily

Au-delà de la tristesse qu’invoquent ces changements, je ne peux que me rappeler la minuscule pièce où habitait mon amie Chao Lanzi : la table sur le lit, les boîtes d’appareils électriques (four micro-ondes, système de son, télé) sur des tablettes en hauteur, faute de l’électricité nécessaire pour les animer, les douches et toilettes publiques … J’imagine que, pour certains, le fait de quitter les hutong pour des tours neuves, localisées au-delà du deuxième périphérique, entraîne sa part de réconfort…

On dit qu’à Beijing, des 3 000 recensés dans les années 60, il ne resterait que 500 hutong et que plus de 500 milles personnes auraient ainsi été déplacées. Aujourd’hui, les autorités de la capitale cherchent à préserver certains d’entre eux, notamment pour des raisons touristiques. Certains sont démolis puis reconstruits pour répondre à des normes de confort moderne. Plusieurs siheyuan (cours intérieures) sont remises au marché. Comme dans toutes les grandes villes du monde, les résidents originaux n’y reviendront pas.

Hutong - Beijing

Pour plus d’information sur le sujet :

  • Un magnifique recueil d’illustrations des vieux métiers de Beijing : Yang Xin (2002). Old Trades of Beijing. Beijing : Xinhua Publishing House
  • Le célèbre roman de Lao She, Quatre générations sous un même toit : le Petit Bercail, le sophora, les familles chinoises, l’occupation japonaise … à lire sans faute
  • Un article récent et quelques photographies de hutong

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :