Publié par : Lynda Dumais | 29 août 2010

La voie du changement

Un jour, l’unique cheval d’un vieux fermier s’enfuit.  Tous essayèrent de le consoler. Qui peut être certain que cela n’est pas en fait une bonne chose ?

Quelques jours plus tard, le cheval revint, accompagné d’un magnifique étalon sauvage. Tout le monde félicitèrent  le vieux fermier. Comment être certain que cela n’est pas un malheur ?

Le fils du vieux fermier aimait monter à cheval. Un jour il tomba et se brisa la hanche. Tous essayèrent de consoler le fermier. Qui peut être certain que cela n’est pas une bonne chose ?

Un an plus tard, les nomades traversèrent la frontière. Tous prirent leur armes et s’engagèrent dans la bataille. Neuf de dix combattants chinois en moururent. Le vieux fermier, devant prendre soin de son fils, ne put se joindre à la bataille.

Le changement est permanent et l’univers plein de contradictions. Pour comprendre et apprécier l’état des choses il faut connaître son contraire.

Traduction libre d’un extrait du texte taoïste Lie Zi (列子),  attribué à Lie Yukou (列圄寇), 500 ans avant notre ère

D’autres versions de cette parabole
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :