Publié par : Lynda Dumais | 20 avril 2013

Faut-il vraiment faire un doctorat ?

La tentation fut grande de m’informer de la publication récente de ce papier dans le Courrier international (10 mars 2011). Même si fait sans malice aucune, le geste n’en témoigne pas moins de l’inquiétude que se font les miens, parents et amis, à me voir, à 56 ans, à nouveau sur les bans d’école. Selon cet article, voici ce à quoi peux s’attendre aujourd’hui le détenteur d’un doctorat : 1) probablement pas un boulot de vrai « professeur », 2) un salaire annuel sous la barre des 40 000 $ et 3) un purgatoire de cinq ans avant d’obtenir un poste à temps plein. Donc, en résumé, quand j’aurai terminé, disons à 60 ans, je pourrai espérer accéder à un « vrai » boulot, juste en temps pour profiter des nouvelles mesures fiscales en faveur de ceux qui décident de repousser l’âge de la retraite. Qui dit que je ne contribue pas au développement de la société québécoise ?

Alors, pourquoi aie-je décidé de m’embarquer dans ce que plusieurs perçoivent comme une galère intellectuelle et un gouffre financier ? Eh bien, exactement  pour les mêmes raisons que beaucoup d’autres : pour la passion d’apprendre, pour dépasser mes limites et pour donner un sens à mon discours sur la Chine et, si possible, pour contribuer comme je peux à ce que nous fassions mieux les choses. Et en Chine, va sans dire que nous ne sommes pas toujours des champions. Penser richement, même si cela veut dire être pauvre, c’est s’ouvrir un monde qui nous serait autrement fermé. Penser savamment, c’est croire que les sceptiques peuvent être confondus.

Sachant ce que je sais maintenant grâce à cet article, j’ai au moins un argument de taille à servir à ceux qui doutent du bien fondé de mes choix. L’article de The Economist traduit dans le Courrier international mentionne que la Chine est l’un des rares pays à manquer de titulaires de doctorats.  Alors que pensez-vous que je ferai, éventuellement, lorsqu’on me dira que je suis trop vieille pour aspirer à un emploi ailleurs que chez Walmart ? En tous cas, je trouve l’idée réconfortante.

Autres commentaires :
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :